Charlotte, Ewen et Damien en équipe de France

Ils ont tous les trois un parcours différent, ils courent chacun dans une catégorie différente mais tous, font cette année, partie de l'équipe de France. Damien, le plus jeune de nos trois sélectionnés (il est en minimes), a connu sa première sélection cette année après avoir décroché notamment plusieurs titres de champions de France sur route. Charlotte est en catégorie Juniors et rentre tout juste des championnats d'Europe avec, entre autre, un titre de vice-championne d'Europe sur marathon. Enfin, Ewen qui roule en séniors, accumule depuis plusieurs années les titres de champion de France, de champion d'Europe et de champion du Monde.

Après les compétitions Européennes et à l'apporche des championnats du monde, retrouvez les interviews de nos trois champions.

Damien JOLIER - 15 ans - Minimes

Damien à gauche sur la photo

Bonjour Damien, est-ce que tu peux te présenter, nous expliquer depuis combien de temps tu fais du roller et le temps que tu passes chaque semaine  à t’entraîner ?

Bonjour, je m’appelle Damien Jolier, j’ai 15 ans et j’habite à Saint Hilaire de Chaléon. Depuis l’année dernière, je suis inscrit à la maison familiale rurale (MFR) de Challans en internat en alternance. J’ai commencé le Roller de vitesse il y a 5 ans en catégorie Benjamin. Cette année je cours en minimes et l’année prochaine je serai en première année de cadet. Comme je fais mes études sur Challans,  je ne peux m’entraîner qu’une semaine sur deux. Lorsque je suis sur ma semaine de stage,  je m’entraîne le mardi, le mercredi, et parfois le dimanche avec le groupe compétition. Les entraînements durent 1h30, l’hiver nous nous entraînons en salle et dès qu’il fait beau nous nous entraînons sur l’anneau de roller de Bellestre. Quand il n’y a pas d’entraînement je n’hésite pas à aller courir pour garder une bonne condition physique.

Quelles sont tes impressions après cette première sélection en équipe de France et es-tu satisfait de tes résultats ?

Le fait de porter le maillot de l’équipe de France me stresse encore plus car je me dis qu’il faut que je donne vraiment tout et que je ne dois pas faire n’importe vis-à-vis des autres membres de l’équipe. L’autre point un peu compliqué, c’est de s’entendre avec tous les coureurs de l’équipe.

Je suis assez satisfais de mes résultats. Je fais une place de 3ème au chrono,  un place de 3ème à la course à élimination et une autre place de 3ème au 3000 en ligne. Je termine 4ème au classement général à 2 points du 3ème à cause d’une course qu’on a mal géré avec l’équipe.

 

Tu as découvert les courses en équipes, ça change quoi ?

 

Cette sélection en équipe de France est vraiment une belle expérience. Le fait de courir en équipe change tout et c’est plus facile que de courir tout seul.

Quels sont tes objectifs pour les 2 années à venir aussi bien en individuel qu'avec l'équipe de France ?

 

Mon objectif est d’acquérir une bonne préparation cet hiver pour atteindre le niveau qui me permettra de participer aux championnats d’Europe ou être sélectionné pour l’équipe de France B pour Ostende.

Merci Damien et bravo pour cette magnifique saison.

Charlotte FROUIN - 18 ans - Juniors

Bonjour Charlotte, est-ce que tu peux te présenter, nous expliquer depuis combien de temps tu fais du roller et le temps que tu passes chaque semaine  à t’entraîner ?

Bonjour, je m’appelle Charotte Frouin, j’ai 18 ans. Je pratique le roller depuis maintenant 8 ans et depuis 3 ans, je m’entraîne 5 fois par semaine en roller.

 

A côté de ça, je pratique aussi les sports de musculation (muscu, cross-fit, haltérophilie, ...) en lien avec la formation que je suis en train de suivre, un Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et du Sport (BPJEPS).

 

Il y a aussi la course à pied quand le temps n’est pas de notre côté. Ce qui me fait un minimum de 8h de sport par semaine.

 

Depuis combien d’années fais-tu partie des rangs de l’équipe de France  et quel a été le déclic qui t’as permis de passer le cap pour une sélection en équipe de France ?

 

Je fais partie de l’équipe de France de roller depuis 5 ans et c’est une joie de représenter la France lors des compétitions internationales comme les  championnats d’Europe et pour la première fois cette année, les championnats du monde.

J’ai connu ma première sélection il y a 5 ans en Hongrie où j’ai pu découvrir les joies et le stress de l’équipe de France. J’ai eu un déclic le jour de mes premiers championnats de France à Angers où j’ai fait une place de 5ème en course à point. Ce n’est pas un podium mais pour un début c’était plutôt motivant ! Ensuite j’ai continué à m’entraîner d’arrache pied pour obtenir l’année d’après ma première sélection en équipe de France.

 

 

Quelle(s) discipline(s) préfères-tu : la vitesse, le fond, le marathon et pourquoi ?

 

Ma discipline préférée est sans aucun doute la course à élimination. J’adore le fait de se placer dans le peloton, de devoir se faire respecter pour être la mieux placée à l’arrivée et tout ça sans se faire éliminer. C’est une course très tactique et en même temps physique car il faut garder une certaine lucidité pour la fin de la course. Je commence aussi à apprécier le marathon, mon résultat au dernier championnat d’Europe en est la démonstration avec une belle 2ème place.

Comment se sont passés les championnats d’Europe et quel bilan fais-tu de cette compétition ?

Pour moi les derniers championnats ne se sont pas passés comme je l’aurais voulu car sur l’élimination (route) je termine 6ème alors que je pouvais prétendre au podium, mais les conditions climatiques n’ont pas joué en ma faveur et au vu de la météo je n’avais pas fait le bon choix de roues… Je rentre quand même avec deux places de 3ème par équipe (relais) et une place de vice-championne d’Europe du marathon.

Mon bilan est donc assez mitigé, je suis contente et en même temps déçue mais je n’ai pas vraiment le temps d’y penser car les championnats du monde arrivent à grands pas !

 

Quels sont tes objectifs pour les mondiaux  qui se dérouleront en Chine à Nankin du 10 au 18 septembre ?

 

Pour les mondes à Nanjing (Chine) j’espère revenir avec une médaille autour du cou même si je sais que ce n’est pas gagné d’avance. Il y a un très gros niveau mais je ne pars pas défaitiste !

 

Merci Charlotte et bonne chance pour ces championnats du monde.

Merci, je vais y donner le meilleur de moi-même pour rendre fières les personnes qui me soutiennent.

Ewen FERNANDEZ - 27 ans - Séniors

Bonjour Ewen, est-ce que tu peux te présenter, nous expliquer depuis combien de temps tu fais du roller et le temps que tu passes chaque semaine t’entraîner ?

 

Bonjour, je m'appelle Ewen Fernandez, j'ai 27 ans. Je fais du roller de vitesse depuis 1998 dans le club des Patineurs d'Herbauges.

 

Je suis multiple champion de France et d'Europe (junior et sénior), et 5 fois champion du Monde sénior.

 

Je m'entraine en moyenne 15h semaine, voir 20h semaine dans les grosses périodes d'entraînements, notamment durant les beaux jours.

Depuis combien d’années fais-tu partie des rangs de l’équipe de France  et quel a été le déclic qui t’as permis de passer le cap pour une sélection en équipe de France ?

 

J'ai disputé mon premier championnat d'Europe en 2004 et depuis je n'ai jamais vraiment quitté le groupe France.

 

Je ne pense pas qu'il y a eu UN déclic qui m'a permis d'être sélectionné en équipe de France. Je pense que j'ai toujours été consciencieux et appliqué à l’entraînement. J'ai aussi beaucoup appris des conseils de mes aînés et rapidement le travail a porté ses fruits.

 

J'ai cependant eu des difficultés à m'imposer arrivé en senior en partie à cause d'un syndrome des loges (2007 et 2008). Une fois dans la catégorie reine il reste une grosse marche à franchir avant d'être un bon sénior et faire partie des sélections en équipe de France.

 

Mais si je devais résumer mon parcours, je pense que j'illustre bien les mots travail et persévérance.

 

Qu'est-ce qui est différent lorsque l'on court en équipe par rapport à des courses individuelles et est-ce qu'il y a une stratégie particulière qui est mise en place ?

 

Le roller est un sport individuel mais qui peut se courir en équipe suivant les consignes ou l'effectif. Dans le cas où on le pratique en équipe comme aux championnats internationaux avec l'équipe de France, l'entraîneur décide d'un leader et d'une tactique pour réussir la meilleure performance possible. On peut comparer ça au tour de France dans le cyclisme. Mais pour réussir de bonnes courses d'équipe il faut déjà des athlètes forts individuellement !

 

Avec combien de médailles rentres-tu des championnats d’Europe et quelles sont tes impressions  à l’issue de cette compétition ?

 

Lors des derniers championnats d'Europe en Hollande en juillet j'ai remporté 6 médailles en 7 courses dont 2 titres. C'est donc un championnat réussi pour moi et j'espère que c'est de bonne augure pour la suite. Le championnat du Monde est l'objectif majeur de la saison !

 

Quels sont tes objectifs pour les mondiaux  qui se dérouleront en Chine à Nankin du 10 au 18 septembre ?

 

Pour moi une saison réussie c'est lorsque je ramène une médaille d'or. Je m'entraîne toute l'année pour ça, je ne pense qu'à ça, c'est mon défis ! L'an dernier j'avais 4 médailles en 6 courses avant les deux derniers jours, mais pas une seule en or... donc pour moi ce n'était pas un championnat réussi ! Il me restait 2 courses à disputer avant la fin des championnats. Je suis donc resté concentré sur mes deux dernières chance à 200% et je décroché l'or à deux reprises. Après mes deux titres, je pouvais enfin dire que ce championnat était une réussite.

 

 

Merci Ewen, nous te souhaitons bonne chance pour les championnats du monde.

 

Merci, je tiens à remercier tous les gens qui me soutiennent. Et on fera le bilan à mon retour !